Hors-série

Spas, balnéo, sauna, hydromassage : après quelques heures de marche en montagne, rien de tel qu’un bon bain de bulles à 35° pour se revigorer l’âme et le corps… en se la coulant douce.

Par Véronique Granger

  • Buller au spa, se la couler douce...© Y. Cornu
  • Buller au spa, se la couler douce...© D. Richalet
  • Luminothérapie aux thermes d'Allevard-les-Bains ©DR
  • Piscine d'eau thermale à Uriage-les-Bains ©DR

> AUX THERMES

A Allevard-les-Bains : anti-stress

La station thermale vient de s’offrir un nouveau spa thermal totalement rénové et exclusivement dédié à la détente et à la remise en forme.

Pour 30 euros, on recommande notamment sa “balade thermale” avec aérobain, application d’argile, douche au jet et hydromassage en piscine, qui permet de profiter des bienfaits de son eau soufrée.

Le + : Le sas “multi-sensoriel” qui efface en 15 mn le stress de la journée : plongé dans l’obscurité, on se laisse envelopper par l’océan de couleurs changeantes et le doux parfum d’agrumes pour mieux se préparer aux soins… Zénitude assurée !


A Uriage-les-Bains : luxe et volupté

Sur 600 m2, au cœur du parc verdoyant, ce centre de remise en forme haut de gamme utilise les propriétés uniques de l’eau d’Uriage.

Le luxe est accessible pour 15,50 euros : le “pass” détente donne accès pour deux heures à la piscine d’eau thermale (chauffée à 33°C toute l’année), au jardin et au hammam… Peignoir moelleux, serviette et sandales sont fournis : on emporte juste son maillot.

Le + : la formule “duo” à deux qui combine soins découverte et menu gastronomique au restaurant étoilé des Terrasses pour 220 euros à deux (deux entrées, deux menus).

Au XIXe siècle, Hector Berlioz, Stendhal, Coco Chanel ou Sacha Guitry venaient déjà prendre les eaux en Isère, à Uriage ou Allevard, parmi quelques têtes couronnées.

Depuis, les stations thermales se sont bien démocratisées et s’ouvrent même à tout un chacun, surfant sur la vague montante des spas, balnéo et autres espaces de détente aquatiques qui font buller les piscines des hôtels-restaurants.

Ces spas (comme sanitas per aqua) se sont multipliés, notamment, en montagne : en été, quel bonheur de plonger en plein air à la fraîche sous un jet massant après une journée caniculaire…

Si vous n’êtes pas partis en vacances, c’est idéal pour déstresser. Et ce n’est pas forcément un luxe : beaucoup proposent des formules découverte de deux heures avec des soins à la carte à partir de 10 ou 20 euros.

  • Le spa de Vaujany © Y. Cornu

> EN MONTAGNE

A Vaujany et Oz-en-Oisans : zen altitude

Dans un cadre feutré, le Spa de la Fare, nouvel espace détente de la station de Vaujany, propose balnéothérapie, hydro-massage, sauna, hammam, jacuzzis et modelages californien ou suédois.

Pour 12 euros, on profite à loisir de la piscine avec sauna, jacuzzi et hammam.

La station familiale d’Oz-en-Oisans ouvre quant à elle pour 8 euros l’entrée de son espace balnéo-ludique, au village Club du soleil : grande ouverte sur la montagne avec la terrasse solarium, la piscine dispose de bains bouillonnants, lits et siège massant, le hammam et sauna en sus.

Le + : Les paysages grandioses de l’Oisans.

 

A Saint-Pierre-de-Chartreuse : 100 % nature

Quatre bains nordiques en bois en extérieur, avec ou sans bulles, où l’on alterne chaud et froid, un sauna traditionnel et une yourte de repos au dôme transparent avec vue sur le sommet de Chamechaude...

Pierre Jaillet a conçu le Centre Oréade en osmose avec la nature environnante. L’entrée est à 23 euros pour un accès illimité; les massages, soins et repas sous la yourte en sus; Mieux vaut réserver en été.

Le + : idéal pour récupérer après une course de trail (spécialité de la station chartrousine).

Publié le : 
07 juillet 2016