Chasseurs d'images

en Chartreuse

Hors-série

Vous aimez arpenter les sentiers en quête d’images immortelles… mais le résultat n’est pas toujours à la hauteur de votre ressenti ? Profitez de l’été pour vous perfectionner, dans les pas d’un accompagnateur et photographe professionnel.

Par Véronique Granger
  • Le monastère de la grande Chartreuse : un classique pour les photographes. Mais comment saisir le mystère des lieux ? - Crédit photo : L. Perron
Lever de soleil au sommet de la Dent de Crolles : un minimum de technique… pour un moment magique - Crédit photo : L. Perron
Mettez-vous à la hauteur de l’animal pour une vraie rencontre - Crédit photo : L. Perron
Fabrication du fromage au sommet du Charmant Som - Crédit photo : L. Perron

Crédit photo : L. Perron
 

A SAVOIR

CINQ CONSEILS DE LOÏC PERRON

1 - Profitez au maximum des meilleurs moments : tôt le matin ou en fin de journée, les lumières sont plus chaudes et douces.

2 – Pas de précipitation : prenez le temps de laisser venir l'inspiration.

3 - Paysages, fleurs ou insectes en macro, arbres, torrents ou lacs... Ouvrez l'œil, choisissez ce qui vous inspire. Et n'oubliez pas de tourner autour du sujet pour trouver le meilleur angle de vue !

4 - En paysage, les grands panoramas font rarement les meilleures photos. Ne cherchez pas à "cadrer", soyez attentifs aux détails, aux lignes, aux lumières... Variez les focales (du grand angle au zoom) pour forger votre regard.

5 - Votre regard est unique : faites-lui confiance ... et surtout faites-vous plaisir !

Partir à la frontale pour assister au lever de soleil sur la Dent de Crolles, saisir ses premiers rayons sur les falaises au-dessus de la mer de nuages.

Surprendre le chamois majestueux en ombre chinoise sur l’alpage du Charmant Som.

Suivre toutes les étapes de la fabrication du fromage dans une bergerie.

Restituer les mouvements de l’eau cascadant au cirque de Saint-Même…

La Chartreuse, ce massif secret et riche en points de vue spectaculaires, est un sujet de rêverie et de photographie inépuisable depuis l’invention de Nicéphore Niépce.

Encore faut-il savoir déjouer entre les caprices de la météo ou ceux de la faune sauvage, pas toujours disposée à se faire tirer le portrait.

Si vous rêvez de donner du relief à vos souvenirs et sortir du mode automatique, pourquoi ne pas partir cet été avec un photographe professionnel et accompagnateur en montagne ?

Ils sont quelques uns amoureux du massif comme Loïc Perron, Chartroussin d’adoption, qui se proposent de vous emmener dans leurs coins de paradis et de vous initier au maniement d’un appareil réflex.

« Même par temps maussade, on peut réussir de belles images en apprenant à gérer les expositions, les contrastes, la composition… », assure-t-il.

L’idéal, c’est de s’offrir une parenthèse de quelques jours avec une nuit à l’hôtel au village de Saint-Pierre (seul ou en groupe).

Mais on peut aussi partir en rando-photo d’une demi-journée (à partir de 45 euros).

En Isère, une bonne douzaine de photographes organisent régulièrement des initiations dans tous les massifs isérois.

www.lesaem.org

Stages du 22 au 25 juillet ou du 26 au 29 août avec hébergement en hôtel  à Saint-Pierre-de-Chartreuse.
Contact : Loïc Perron - 06 82 91 86 38

loicperron1@gmail.com - www.loic-perron-photo.fr

Publié le : 
07 juillet 2016