La lumière

de l'eau

Hors-série

Au creux de la vallée de l'Eau d'Olle, en Oisans, la centrale EDF du barrage du Verney abrite un musée unique. Découvrez l'histoire de la fée qui transforme l'eau en électricité.

Par Corine Lacrampe

  • Crédit photo : D. Guillaudin
Le musée, bâti sur un promontoire, domine le lac du Verney entre Belledonne et les Grandes Rousses - Crédit photo : C. Huret
Du moulin à eau à la turbine avec alternateur, ce sont XX siècles d'histoire !  - Crédit photo : DR
La pyramide du temps : de l’eau jusqu’à l’hydroélectricité - Crédit photo : D. Guillaudin
  • Crédit photo : D. Guillaudin

VISITE GUIDÉE EN PÉDALO

Entre hydroélectricité et tourisme, voici une manière agréable de découvrir le lac du Verney, avec une conférence sur l’histoire du site, ses infrastructures et ses différentes activités.

Rendez-vous avec les animatrices du musée à la base nautique d’Allemont, en juillet et en août, tous les jeudis, à 11 h. Durée : 1 h30.

Inscription sur place ou sur réservation. Tarif : 14 euros.

L'Eau d'Olle alimente la plus puissante centrale hydroélectrique du pays : 1 800 mégawatts !

Nous sommes ici dans l'une des six vallées de l'Oisans, berceau de la houille blanche, où se trouve le seul musée de France entièrement dédié à l'hydroélectricité.

Fondé en 1988, en surplomb du lac du Verney (Allemont), lors de la mise en service de la centrale EDF de Grand'Maison, le musée Hydrélec vient de bénéficier de trois ans de travaux.

Depuis sa réouverture fin 2014, il arbore une scénographie moderne déployée sur près de 1 000 m2. Moyennant quoi, ce musée adapté à toute la famille a été labellisé  « qualité tourisme » en janvier dernier.

 

> DE L’EAU À L’ÉLECTRICITÉ,  QUELLE AVENTURE !

Du moulin à eau à la turbine avec alternateur, la fantastique épopée de l'utilisation par l'homme de la force hydraulique se déroule sur XX siècles d'histoire.

Pour illustrer l'époque contemporaine, le musée présente une collection de 450 pièces évoquant le mariage réussi de l'eau et de l'électricité.

La plus ancienne est la machine de Clarke (1835), mécanisme magnéto-électrique à manivelle et la plus récente, la turbine Pelton (1990), en acier inoxydable mais marquée par un séjour de 20 ans sous l'eau...

Le parcours descend jusqu'à l'immense salle des machines, en sous-sol, qui nous plonge au cœur même d'une centrale hydroélectrique.

Des photos, des maquettes mais aussi des témoignages de travailleurs, dressent le portrait de cette énergie propre et renouvelable qui poursuit son développement.

De la construction du barrage de Grand-Maison au méga-chantier mené actuellement dans la vallée de la Romanche, les techniques ont bien changé.

Vous découvrirez également cet été une exposition temporaire sur les hologrammes, ce 2D qui donne l'impression de la 3D. Quel rapport avec l'électricité ? Les hologrammes sont dessinés à l'aide d'un rayon laser électrique. 

PRATIQUE

Tous les jours, sauf le lundi, 10h-12h et 13h-18h. Visite guidée mercredi à 15h.
Plan Vigipirate : pièce d'identité obligatoire.
Entrée gratuite.

04 76 80 78 00 - www.musee-edf-hydrelec.fr

Publié le : 
07 juillet 2016