Visite enchantée

au château

Hors-série

Le château de Sassenage organise des visites ludiques pour les enfants et leur famille, guidées par un personnage costumé. Rencontre avec la marquise Lucie.

Par Sandrine Anselmetti

  • La marquise Lucie au château de Sassenage ©JS Faure.
Château et jardins ©E. Duvernay
La façade du château de Sassenage © JS. Faure
Un intérieur richement décoré comme au XIXe siècle ©DR

DES ANIMATIONS DANS 4 CHÂTEAUX EN ISÈRE

Quatre châteaux isérois proposent des “Visites enchantées”, sous forme de balade contée ou d’énigmes à résoudre : 1 heure de visite ludique et interactive, suivie d’un petit goûter.
 

> Château de Sassenage : “Magie dans l’image”
www.chateau-de-sassenage.com
> Château de Roussillon : “Le château à remonter le temps”
www.tourisme-pays-roussillonnais.fr
> Château de Virieu : “Un secret bien gardé” (3-5 ans) et “Le roi arrive, vive le roi” (6-8 ans)
www.chateau-de-virieu.com
> Château du Touvet : “Drôles de tours au château”
www.chateaudutouvet.com

« Waw ! ». Dans le regard des enfants, c’est l’émerveillement lorsque la marquise Lucie arrive sur les marches du château, dans sa belle robe.

C’est elle, personnage historique des lieux – de son vrai nom Constance Marie Lucie de Bouëxic de Guichen (1831-1894), épouse du marquis Raymond Ismidon Marie de Bérenger (1812-1875) – qui mène la visite de ce château d’apparat, construit au XVIIe siècle.

Une invitation à voyager dans le temps, mêlant découverte du patrimoine et plaisir de l’imaginaire.

« Certains enfants croient que j’habite vraiment le château et me demandent si je n’ai pas peur le soir », sourit Lucie, animatrice et restauratrice de tableaux dans la "vraie" vie.

La visite se veut ludique et interactive. Très vite, la marquise sollicite les enfants : « C’est la panique au château ! Un mystérieux appareil photo envouté par un sorcier a figé les plantes et les animaux en les enfermant dans les meubles et les tableaux. Vous pouvez m’aider à les retrouver ? ».

Tout au long de la visite, dans les salons et les appartements privés qui furent occupés par les seigneurs de Bérenger-Sassenage, les enfants scrutent et repèrent : des colombes sur la console dorée, des roses sur les fauteuils, des plumes d’autruche au-dessus du lit… Chien, éléphant, coq, lion… Il y a plus d’animaux qu’ils ne l’imaginaient dans ce château !

 

> APPRENDRE EN S'AMUSANT

Avec la complicité de la marquise, les enfants découvrent ainsi un tiroir caché dans un meuble, « où l’on dissimulait des lettres d’amour et des "secrets à taire", ce qui a donné le nom du meuble "secrétaire" », ou apprennent que « 13 tablettes de chocolat ont été retrouvées dans la table de nuit d’une des marquises. Une gourmandise qui était rare et très chère à l’époque ».

Captivés, ils développent leur sens de l’observation. « Wahou ! C’est de la vraie armure, ça ! », s’exclame le petit Noam, en entrant dans la chambre du roi.

C’est finalement dans les cuisines du château que se termine la visite, en beauté, avec un goûter et un sirop de grenadine bien mérités !

Publié le : 
07 juillet 2016