ON SORT

EXPOSITIONS

Expositions

JUSQU'AU 3 MARS

INCROYABLE PRESSE
A GRENOBLE

La presse entretient une relation forte avec la société. Du XVIIe siècle, avec l’apparition des premiers périodiques, jusqu’à l’ère du numérique, elle a connu une histoire très mouvementée, entre censure et liberté.

La Bibliothèque d’étude et du patrimoine lui consacre une grande exposition où journaux anciens et actuels illustrent ses formidables évolutions et les nombreux défis qu’elle a dû relever pour informer les citoyens.

Tout au long du parcours, le visiteur est pris à parti, tantôt témoin et tantôt complice des relations qu’elle entretient avec les pouvoirs politique, économique et religieux.

Programme des animations et infos sur l'exposition


Bibliothèque d’étude. Entrée libre - 04 76 86 21 10

  • claude terrasse

DU 1ER AU 31 MARS 

DANS LES PAS DE TERRASSE
AU GRAND-LEMPS

En avant première du 3e festival consacré au compositeur d’opérette Claude Terrasse, une exposition intitulée « Dans les pas de Terrasse » lui est consacrée à la médiathèque la Fée verte.

Le festival se tiendra, quant à lui, les 28 et 29 avril, avec la présentation de l’opéra bouffe la Fiancée du scaphandrier (paroles de Franck Nohain, musique de Claude Terrasse) interprété par l’ensemble Kaïnos, avec la participation de la chorale Lempsichœur et la Musique des Terres froides.


Contact : 07 83 17 31 68 , billetterie sur : www.billetweb.fr/

  • benjamin roubaud

DU 18 MARS AU 2 AVRIL 

BENJAMIN ROUBAUD ET LA CARICATURE

A LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ

Publié le 16 février 2017

Le service d’animations culturelles de La Côte-Saint-André organise, du 18 mars au 2 avril, une exposition de portraits et de caricatures, signés de Benjamin Roubaud, un contemporain d’Hector Berlioz qui illustra les journaux satiriques de l’époque aux côtés de Daumier et Granville. 

Ces portraits inédits sont le fruit des recherches d’un Côtois, Pierre Quiblier, collectionneur infatigable, passionné par la vie d’Hector Berlioz et ses contemporains, biographes et caricaturistes.

Une conférence est également proposée par Pierre Quiblier, « Berlioz et ses contemporains », le samedi 25 mars à 15 h 30, salle Davaud.                     


La Côte-Saint-André : hôtel de ville, salle Jongkind. 

Ouvert tous les jours du mardi au dimanche de 14 h 30 à 18 h 00.

JUSQU'EN OCTOBRE 

CHORÉGRAPHIE NOCTURES
A VILLARD-BONNOT

Le photographe isérois Jadikan pratique le light painting : une technique de prise de vue qui se réalise dans la totale obscurité, combinant un temps de pose de 1 à 30 secondes avec une source lumineuse mobile.

Les usines et les barrages de la Romanche, à la source de l’hydroélectricité, font partie de ses sujets de prédilection.

A travers dix grands tirages, l’artiste éclairé nous fait partager cet univers baigné d’énergie.

Des visionneuses permettent de découvrir ses réalisations en 3D et de voyager dans des paysages imaginaires, à 360°. Des ateliers sont aussi proposés pour s’initier au light painting.

www.musee-houille-blanche.fr


Musée de la Houille blanche-Maison Bergès.

Entrée libre - 04 38 92 19 60.

JUSQU'AU 3 AVRIL

ORIGINE
A LA TRONCHE

La plasticienne Monique Deyres aime la nature. Depuis plus de 30 ans, elle y puise son inspiration et explore la poésie qui se dégage des matières premières naturelles, récoltées dans ses deux jardins de Toulouse et Voiron.

La pomme, fruit familier, a nourri son imagination et ses recherches artistiques. Mise en scène au Musée Hébert, elle devient le prétexte à de nombreux questionnements, à l’image de ses pommes momifiées, de ses trognons laqués dans la tradition chinoise ou encore de ses rubans de peaux séchées, qui évoquent le jardin d’Eden et renvoient à notre place dans l’univers.

www.musee-hebert.fr

Site web de l’artiste Monique Deyres
 

 

> Reportage sur l’exposition et documentaire sur le travail de l’artiste

 


Musée Hébert, De l’autre côté. Entrée libre - 04 76 42 97 35.

JUSQU'AU 22 MAI

LA BD PREND LE MAQUIS
A GRENOBLE

La BD a depuis longtemps investi le champ historique de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut même présente durant le conflit, comme en témoigne La bête est morte !, célèbre album d’Edmond-François Calvo, publié en 1944.

Cette production foisonnante a conduit le musée de la Résistance et de la déportation à organiser une exposition dédiée au « 9e art » autour du thème du maquis, forme de résistance particulièrement développée dans notre région.

Sur une idée originale de Xavier Aumage, archiviste du musée de la Résistance nationale de Champigny-sur-Marne, « La BD prend le maquis » revient sur plus de 70 ans de création à travers planches originales, story-boards, archives et objets, gages de la place du maquis dans les représentations du conflit.

La présentation dans le Dauphiné Libéré : ici

« La Bête est morte » présentation


Musée de la Résistance et de la Déportation - 04 76 42 38 53.

www.resistance-en-isere.fr

 
Publié le : 
01 janvier 2017