Berlioz

au bal des sorcières

En scène

Le Festival Berlioz lance sa 23e édition le 19 août prochain sur le thème de Berlioz au bal des sorcières. Sous la baguette magique de nombreux maestros !

Par Annick Berlioz

  • Le Festival Berlioz est une grande fête populaire qui donne l’occasion de découvrir toutes les facettes du musicien côtois © DR
  • Le Festival Berlioz est une grande fête populaire qui donne l’occasion de découvrir toutes les facettes du musicien côtois - Crédit photo : DR

 

Chaque année depuis 23 ans, La Côte-Saint André, ville natale d’Hector Berlioz, accueille le plus grand festival de musique romantique et symphonique d’Europe. « Ce festival est aussi une grande fête populaire qui donne aux Isérois l’occasion de découvrir toutes les facettes du musicien », rappelle Patrick Curtaud, vice-président du Département chargé de la culture et du patrimoine.

Cet été, il fera la part belle aux êtres surnaturels : fées, sorcières et démons qui ont peuplé son imagination et le Dauphiné à la fin du XIXe siècle. Car nul doute qu’Hector, génie musical rebelle et bouillonnant, célèbre pour ses excès de fureur, s’en inspira. 

« On sait que Berlioz aimait se promener dans les bois aux abords de La Côte-Saint-André, là où se cueillaient d’étranges fleurs au pouvoir médicinal et où se tenaient encore à cette époque des sabbats de sorcières. On sait aussi que son père un peu alchimiste dans l’âme l’initia aux lectures de Virgile et de Shakespeare remplies de sortilèges et d’empoisonnements », explique Bruno Messina, directeur du Festival Berlioz.

Brassant tous ces ingrédients dans une grande marmite artistique, il a imaginé cette année une programmation particulièrement étincelante. Pour la première fois, le bal ouvrira au château de Sassenage sur les terres de la fée Mélusine, à neuf kilomètres de Grenoble et à 50 kilomètres de La Côte-Saint-André. « La famille Marmion, du côté maternel d’Hector fréquentait la famille Béranger-Sassenage », commente Bruno Messina.

Au programme, une grande journée festive avec des concerts romantiques, des musiques de films et en clôture, La Symphonie fantastique, œuvre magistrale de Berlioz, revisitée joyeusement et sonorisée. Après cette soirée magique, destination La Côte-Saint-André dans la cour château Louis XI où sept concerts symphoniques seront donnés.

 

> SEPT NUITS ENCHANTERESSES À LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ

Ces nuits enchanteresses débuteront le 20 août avec une soirée entièrement consacrée à Berlioz, sous la direction de François-Xavier Roth, l’orchestre des Siècles et Anne Sofie Von Otter, l’une des plus grandes divas au monde.

Le lendemain, autre monstre sacré très attendu, le chef anglais Sir John Eliot Gardiner, qui revient pour la troisième année consécutive avec son orchestre Révolutionnaire et romantique pour interpréter Roméo et Juliette de Berlioz. Outre des œuvres de Berlioz, des pièces de Wagner, Ravel, Mendelssohn, Debussy seront dirigées par des chefs de renom.

Parmi les événements les plus inattendus, un voyage céleste en Espagne, avec trois mélodies rares de Berlioz, via Ravel, et la version originale de L’Amour sorcier, de Manuel de Falla. Ou encore, huit jours durant, à 17 heures, à l’église de La Côte-Saint-André, l’intégrale pour piano solo de Chopin par le pianiste Abdel Rahman El Bacha, considéré comme l’un de ses meilleurs interprètes.

Apothéose enfin le 30 août, avec la vraie Symphonie fantastique de Berlioz, dirigée par Marzena Diakun, l’une des rares femmes chefs d’orchestre - un dernier clin d’œil à Berlioz, grand amoureux de la gente féminine.

 

> DEMANDEZ LE PROGRAMME

1 500 artistes, dont les plus grands chefs, divas et orchestres symphoniques européens seront présents à La Côte-Saint-André du 19 au 30 août prochain !

68 manifestations dont 45 gratuites sont programmées. Et comme toujours avec la musique, l’ombre succombera au charme de la lumière…

Programme complet : www.festivalberlioz.com

Billetterie en ligne au 04 74 20 20 79.

Publié le : 
06 juin 2016