Patrimoine

A Morestel, la Maison Ravier expose les œuvres de ce précurseur de l’Impressionnisme, amoureux des paysages et de la lumière.

Par Sandrine Anselmetti

  • Coucher de soleil sur l’étang de la Levaz, à Morestel, vers 1880. Aquarelle sur papier 30 cm X 41 cm. « Tout est dans le ciel. Les nuages et l’atmosphère me grisent. Toujours nouveau. C’est l’inépuisable, c’est l’infini. » (Ravier) ©:DR

 

Un immense porche avec une belle porte cochère, un toit à trois pans plein de caractère, des jardins en terrasse offrant un panorama exceptionnel sur la campagne environnante…

Quand on découvre la Maison Ravier, superbe demeure dauphinoise du XVIIIe siècle sur les hauteurs de la vieille ville de Morestel, on comprend qu’elle ait charmé le peintre paysagiste François-Auguste Ravier (1814-1895).

Amoureux de la lumière, ce précurseur de l’Impressionnisme y passa les 28 dernières années de sa vie. C’est après qu’il s’y soit installé avec sa famille, et grâce à la présence d’artistes qui ont parcouru la région, que la ville de Morestel a été surnommée la « cité des peintres ».

« Chef de file de l’école lyonnaise du paysage au XIXe siècle, il aimait poser son chevalet dans la campagne nord-iséroise, pour peindre un étang, un ciel d’automne ou un crépuscule embrasé », raconte Nathalie Lebrun, assistante de conservation à la Maison Ravier.

 

> LE PAYSAGE S'EFFACE AU PROFIT DE LA LUMIÈRE

Ouvert en 1992, ce musée présente aujourd’hui une collection permanente d’une cinquantaine de toiles de Ravier et accueille deux à trois expositions temporaires par an. Dallage en pierre, parquets en noyer, cheminées en marbre ouvragé…

C’est au rez-de-chaussée, qui a conservé son charme d’autrefois, que le visiteur découvre les différentes périodes qui ont jalonné la vie du peintre : ses œuvres de jeunesse, les aquarelles de la "période italienne", la "période de Crémieu", où il a vécu plusieurs années, et enfin, les huiles et aquarelles les plus modernes, où le paysage s’efface au profit de la lumière et de l’éclat de la couleur. 

« C’est cette "période de Morestel" qui permet de comprendre comment Ravier a anticipé les préoccupations qui seront plus tard celles des Impressionnistes », souligne Nathalie Lebrun. On retrouve également les œuvres du fonds François Guiguet de Corbelin (c’est Ravier qui initia le jeune apprenti menuisier à la peinture de paysage).

Des centaines d’autres tableaux de Ravier "dorment" dans des collections privées, mais aussi dans des fonds au musée d’Orsay, en Italie ou encore aux États-Unis.

A Morestel, on rêve de ramener un jour toutes les œuvres du peintre "à la maison".

www.maisonravier.fr - 04 74 80 06 80

  • Exposition "Collages" à la Maison Ravier ©:F. Berthault

> LES EXPOSTIONS TEMPORAIRES

La Maison Ravier, propriété de la Ville de Morestel et gérée par l’association des Amis de la Maison Ravier, accueille chaque année plusieurs expositions temporaires.

Des évènements de grande qualité, avec parfois des collaborations internationales : William Turner, Camille Claudel ou encore Georges Rouault ont déjà été présentés.

Sa vocation : promouvoir l’œuvre de Ravier mais aussi faire découvrir des artistes du XIXe et XXe siècle, qui contribuent au rayonnement culturel de la région.

Le 1er étage est ainsi entièrement dévolu aux expositions temporaires.

A découvrir cet été : Collages, visible jusqu’au 23 octobre prochain. 

> REGARDS SUR LA MAISON RAVIER

La Maison Ravier est située dans la vieille ville de Morestel. On entre dans la grande cour par un authentique porche à porte cochère ©DR
Cette belle bâtisse du XVIIIème siècle est un exemple remarquable d’architecture dauphinoise. La vue depuis la terrasse, qui domine les toits de Morestel, a été peinte à de multiples reprises. Une plaque a été posée sur le fronton de la porte d’entrée en 1945, le jour même où fut inaugurée la rue Auguste Ravier ©DR
Achetée en 1983 par la ville de Morestel, la maison a été restaurée et a ouvert en 1992 au public comme lieu d’expositions © DR
Le rez-de-chaussée a conservé son charme d’autrefois, tout à fait propice à la présentation permanente des œuvres de Ravier ©DR
Le 1er étage est entièrement dévolu aux expositions temporaires ©DR
Les expositions temporaires sont consacrées à toutes les expressions artistiques : peinture, sculpture, collage, estampe, vitrail contemporain, photographie, verre… ©DR
Publié le : 
06 juin 2016