BERLIOZ,

SO BRITISH !

En scène

Cette année, le Festival Berlioz vous emmène sur les pas de « Berlioz à Londres, au temps des expositions universelles », en écho aux nombreux voyages du compositeur en Grande-Bretagne.

Par Annick Berlioz

 

C’est la série-culte de l’été. Chaque année au mois d’août, le Festival Berlioz de La Côte-Saint-André revient avec un thème révélant l’une des multiples facettes du célèbre compositeur côtois.

Après « Berlioz sur les routes Napoléon » (2015), « Berlioz au bal des sorcières » (2016), ce seront les aventures britanniques du musicien qui sera dévoilé.

De la fin 1847 à 1851, Hector s’est rendu cinq fois à Londres, en tant que chef d’orchestre, mais aussi comme journaliste et juré de la première Exposition universelle, en 1851.
 
Berlioz et les îles Britanniques, c’est aussi une grande histoire d’amour, incarnée par sa première épouse, l’actrice irlandaise Harriet Smithson.
 
C’est encore sa passion pour Shakespeare qui apparaît tout au long de son œuvre : Fantaisie dramatique sur La Tempête (1830), Grande ouverture du Roi Lear (1831), Roméo et Juliette (1839), La Mort d’Ophélie (1842), Béatrice et Bénédict (1860-1862)…
 

 

> CLASSIQUE ET "POP" À LA FOIS 
 

“Nous allons raconter cette histoire en musique et embarquer le public dans l’une des aventures les plus exaltantes du génie romantique français”, explique Bruno Messina, directeur du festival.

Les festivités débuteront le 18 août à Saint-Antoine-l’Abbaye, au cœur de ces paysages vallonnés qui ont tant fait rêver le musicien.
 
Au programme, des œuvres de Purcell et de Haendel, que Berlioz a pu entendre lors de ses voyages à Londres, interprétées par le King’s Consort, sous la baguette de Robert King, icône mondiale de la musique baroque.
 
Dès le lendemain, rendez-vous à La Côte-Saint-André, dans la cour du château Louis XI où, tous les soirs à 21 heures, quatorze jours durant, des concerts symphoniques seront donnés.
 
Parmi les « best of », une soirée rassemblant toutes les œuvres de Berlioz inspirées par Shakespeare (19 août). Autre must, La Damnation de Faust (30 août), interprétée par sir John Eliot Gardiner, le plus anglais des maîtres berlioziens qui, oh my god !, revient au festival pour la quatrième année consécutive.
 
Cette 24e édition proposera aussi une grande fête populaire le 26 août au château de Pupetières, à Chabons. De nombreuses animations sont prévue avant un concert symphonique royal et pyrotechnique ! 
 
Outre ces grands rendez-vous, de multiples happy hours attendent les festivaliers. Tous les soirs, des concerts gratuits « Sous le balcon d’Hector » seront donnés dans le jardin du musée Hector-Berlioz et une programmation de films « So British » sera proposée au cinéma de La Côte-Saint-André…
 
Les Anglais restent des inconditionnels de Berlioz. Une ligne régulière, opérée par Ryanair, desservira l’aéroport Grenoble Alpes Isère depuis Londres, dès juillet prochain.
 
Cette nouvelle liaison va permettre à la clientèle britannique de découvrir le Festival Berlioz qui, avec son édition 2017, leur tend les bras ! 
 
 
 
 

 ZOOM 
 

 >  MUSÉE BERLIOZ : LE THÈME DU FESTIVAL ILLUSTRÉ
 

En lien avec la thématique du festival, le musée Hector-Berlioz de La Côte-Saint-André propose une exposition autour des nombreux séjours que le compositeur effectua à Londres au cours de sa vie.
 
Un focus sera mis sur sa présence en 1851 en tant que juré de la première Exposition universelle, dans la catégorie instruments de musique.
 
À cette occasion, il retrouve son ami Adolphe Sax qui révèle ses dernières créations, dont le fameux saxophone pour lequel il sera primé.
 
Pour illustrer cette aventure, une trentaine de cuivres de l’époque inventés par Sax seront exposés.
 
Une deuxième partie de l’exposition sera consacrée aux sources d’inspiration que Berlioz puisa dans la littérature britannique : lord Byron pour Harold en Italie, Walter Scott pour l’Ouverture de Waverley…  
 
 
Jusqu’au 30 septembre 2017 
Contact : 04 74 20 24 88
 
 

 

 LE FESTIVAL BERLIOZ EN IMAGES 

A travers chants : Le dimanche 3 septembre à 18 heures, Chœur d’enfants A travers chants au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Aurora orchestra : Le mardi 21 août à 21 heures, Aurora orchestra au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Nicolas Chalvin : Le dimanche 20 août à 21 heures, Nicolas Chalvin dirigera l’Orchestre des Pays de Savoie au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Le concert baroque nomade : Le jeudi 24 août à 21 heures, concert et bal avec le Baroque nomade à la Fondation des Apprentis d’Auteuil à La Côte-Saint-André.
Orchestre Les Siècles : Le vendredi 25 août à 21 heures, l’Orchestre des siècles se produira au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Orchestre d’Auvergne : Le dimanche 3 septembre à 15 heures, l’Orchestre d’Auvergne se produira à l’église de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs.
Orchestre des Pays de Savoie : Le dimanche 3 septembre à 18 heures, l’Orchestre des Pays de Savoie sera au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Robert King : Le samedi 19 août à 17 heures, The King Consort dirigé par Robert King au château Louis XI de La Côte-Saint-André.
Concert spirituel : Le samedi 26 août, grande fête avec feu d’artifice au château de Pupetières à Chabons.

 300 ENFANTS CLÔTURERONT LE FESTIVAL : LE REPORTAGE DE TÉLÉGRENOBLE 

 

Publié le : 
06 juin 2017