UN PÉRIPLE ENTRE TERRE,

CIEL ET EAU

Découvertes

Et si vous profitiez des beaux jours pour faire le tour du lac de Monteynard-Avignonet à pied ? Deux passerelles himalayennes vous invitent pour un périple inoubliable avec des points de vue à couper le souffle sur le lac et ses environs.

Par Annick Berlioz 

 

C’est une balade qui nous donne l’impression de survoler le monde comme les oiseaux. À 30 minutes de Grenoble, aux portes du Trièves et de la Matheysine, s’ouvre un univers à part, entre ciel et eau.

Deux passerelles himalayennes nous permettent de faire le tour du lac de Monteynard-Avignonet, en enjambant le Drac et son affluent l’Ébron, qui alimentent ce plan d’eau de 3 000 mètres carrés, paradis de la planche à voile et deuxième spot européen de kitesurf.

La première est accessible à partir de la commune de Treffort, sur la rive gauche du lac, à quelques mètres de l’embarcadère. Le périple démarre sur un sentier forestier de 4,5 kilomètres bordé de chênes et de pins sylvestres. Les plus sportifs peuvent s’aventurer dans les sous-bois plus escarpés.
 
En toile de fond, une vue magnifique s’ouvre sur l’Obiou (2 789 mètres), point culminant du massif du Dévoluy. Après une heure de marche, les pieds quittent le plancher des vaches pour un passage aérien. Sur 180 mètres de long, le regard plonge de 40 à 80 mètres en dessous sur une belle nappe émeraude sillonnée par les barques des pêcheurs, le bateau croisière La Mira et les innombrables planches à voile multicolores.
 
 

> POUSSÉE D'ADRÉNALINE ET "WAOUW" ASSURÉS !

 
 
La poussée d’adrénaline monte d’un cran quand le vent est au rendez-vous et que l’ouvrage se met à tanguer. Sinon, ça bouge un peu, mais rien de méchant ! Le site est entièrement sécurisé. Une fois sur l’autre rive, 5 kilomètres restent à parcourir jusqu’à la deuxième passerelle, trait d’union de 220 mètres au-dessus du Drac qui viendra boucler la balade au bout de quatre heures de marche environ.
 
On rejoint ensuite le point de départ en bateau. Le parcours peut s’effectuer dans l’autre sens et les personnes qui ne veulent pas accomplir tout le périple peuvent atteindre l’une ou l’autre passerelle en une heure seulement.
 
Construits en 2007 par le Sivom du lac Monteynard-Avignonet, avec l’aide du Département, de fonds européens, du Conseil régional, de l’Etat et de Charbonnages de France, dans le total respect de l’environnement, ces ouvrages sont devenus une référence pour les amoureux de nature et de grands espaces.
 
Chaque année, plus de 50 000 personnes fréquentent le site, ouvert 24 heures sur 24 et 365 jours par an. 
 
 
 
 

LES PASSERELLES HIMALAYENNES EN PHOTOS

Vue aérienne : Deux passerelles permettent de faire le tour du lac : l’une de 180 mètres de long enjambe l’Ebron et l’autre de 220 mètres passe au-dessus du Drac.
La passerelle au-dessus de l’Ebron est accessible à partir d’un sentier piétonnier de 4,5 kilomètres.
Une partie du parcours peut s’effectuer à bord du bateau croisière La Mira.
La passerelle de l’Ebron est accessible en trottinette électrique et en calèche durant les week-ends des vacances scolaires uniquement.
Chaque année, plus de 50 000 personnes fréquentent le site.
Le Drac (à droite) et son affluent l’Ebron (à gauche) alimentent le lac de Monteynard-Avignonet.
Publié le : 
06 juin 2017