• Crédit photo / F.Pattou

Les Gorges du Nan

labellisées

Grandeur nature

Aux portes du Vercors, les Gorges du Nan viennent de rejoindre le réseau des Espaces naturels sensibles du Département. A la clé, une assistance technique et financière pour valoriser ce site exceptionnel.

Par Richard Juillet

  • Les gorges du Nan.
Cognin-les-Gorges, village médiéval et porte d’entrée des Gorges du Nan. Crédit photo / DR
Pendant des millions d’années, le Nan a creusé la roche calcaire du Vercors pour rejoindre l’Isère, rivière dans laquelle il se jette. Crédit photo / F. Pattou
La route à encorbellement de Cognin-les-Gorges à Malleval offre de magnifiques panoramas. Crédit photo / F.Pattou
En décembre dernier, les conseillers départementaux Laura Bonnefoy, Bernard Perazio et Fabien Mulyk, ont visité le nouvel ENS en compagnie de Patrice Ferrouillat, maire de Cognin-les-Gorges, et Michel de Gaudenzi, adjoint au maire. Crédit photo / R.Battaglino
Plante rare et protégée, la doradille élégante est une petite fougère qui se développe dans les fissures des falaises. Crédit photo / N.Biron
Spectaculaires, les Gorges du Nan, viennent de rejoindre le réseau des Espaces naturels sensibles du Département. Crédit photo/ F.Pattou
Le faucon pèlerin, rapace protégé, niche dans les falaises des Gorges du Nan. Crédit photo / Fotolia
L'entrée du chemin menant aux gorges du Nan.
Le pont de Montchardon qui enjambe le torrent du Nan.

Cognin-Les-Gorges, son séchoir à noix classé aux Monuments historiques, son village-haut au cachet médiéval, son église du XIIe siècle avec sa façade baroque du XVIIe siècle, son camping 2 épis et, depuis décembre dernier, son espace naturel sensible !

« Les Gorges du Nan disposaient de toutes les potentialités pour être labellisées Espace naturel sensible (ENS), explique Patrice Ferrouillat, le maire de la commune. Mais quand on vit ici, on ne voit pas forcément l’originalité qu’elles représentent. Il a fallu un regard extérieur, celui des techniciens du Département, pour constater leur réelle plus-value. »

Un fort attrait touristique

C’est en juillet 2012 que la commune entame les premières démarches pour inscrire ses gorges, l’un des joyaux du massif du Vercors, au réseau des ENS du Département. « Nous voulions donner une meilleure visibilité à ce patrimoine exceptionnel et renforcer la vocation touristique du village », poursuit Patrice Ferrouillat.

A cinq minutes du bourg, un sentier balisé nous plonge dans l’univers d’un torrent de montagne avec ses falaises, ses cascades, ses tufières... A la belle saison, les gorges sont un lieu de randonnée très fréquenté, et pour qui connait les bons coins, de baignade à 15°C !

Un site géologique riche d'enseignements

Elles sont également très courues des géologues. A fin du XIXe siècle, lors de la construction de la route menant à Malleval-en-Vercors, des coupes ont révélé des strates renseignant sur la genèse du massif du Vercors.

Enfin, le site, survolé par le faucon pèlerin, abrite deux espèces très rares de plantes protégées : le genévrier thurifère et la doradille élégante, une petite fougère qui se développe dans les fissures des falaises.

Pendant les travaux, le spectacle continue !

Pour l’heure, cet ENS est en chantier. Un plan de gestion déterminera les actions à entreprendre pour le valoriser : accueil du public, parkings, signalétique, cheminements, panoramas…

En attendant, n'hésitez pas à vous y rendre : ces gorges sont spectaculaires !

Publié le : 
04 avril 2016