ARTS DU RÉCIT :

TOUT LE MONDE Y TROUVE SON CONTE

En scène

Du 5 au 20 mai prochain, les 30e Arts du récit nous invitent à partir à l’écoute de contes d’hier et d’aujourd’hui. Plus d’une cinquantaine d’artistes, conteurs, musiciens, slameurs sont invités partout en Isère. 

Par Annick Berlioz 

  • La Cie Caliband sera à Crolles le 22 mai avec « Raging bull ».
  • Les conteurs font résonner ce que les contes ont d’universel et d’actuel dans notre vie.

 

Les passionnés d’histoires merveilleuses, fantastiques et facétieuses vont adorer. Spectacles, récitals de contes, rencontres-récits… quinze jours durant, Les Arts du récit vont dans plus de 45 communes de l’Isère titiller l’imaginaire des petits et des grands. 
 
Depuis sa création il y a trente ans à Saint-Martin-d’Hères par Henri Touati, que de chemin parcouru ! Après avoir démarré avec cinq conteurs dans les bibliothèques et les MJC, cette grande fête de la parole a conquis tout le département.
 
À chaque édition, près d’une cinquantaine d’artistes sont invités, allant à la rencontre d’un auditoire très attentif dans les grandes salles de spectacle et les médiathèques, mais aussi dans des endroits plus insolites, comme les squares, les hôpitaux, les lieux patrimoniaux ou encore les prisons. 
 
Cette proximité avec le public explique son succès. L’année dernière, 18 400 spectateurs étaient au rendez-vous.

 

> UN FESTIVAL QUI FAIT ÉCOLE
 

Parmi les premiers festivals du genre en France, Les Arts du récit sont à l’origine d’un véritable courant. Dans son sillage, d’autres ont fleuri un peu partout. Exemple, le Festival international du conte du Québec, lancé en 1993.

« À partir des années 1970, de plus en plus d’artistes se sont intéressés à cette littérature orale qui véhicule les fondements de l’être humain. Chacun à sa manière cherchant à faire résonner ce que les contes ont d’actuel dans notre vie », explique Martine Carpentier, directrice des Arts du récit. 

Au fil du temps, l’événement s’est ouvert aux contes d’ailleurs et à d’autres disciplines : musique, slam… mêlant les cultures d’hier et d’aujourd’hui. « Des grands mythes antiques jusqu’aux légendes urbaines, en passant par les contes traditionnels, nous disposons d’un répertoire infini. Notre objectif est d’aller à la rencontre d’un large public pour porter cette part de magie. »
 
Pour cette 30e édition, le festival convie les grandes figures du conte, comme Michel Hindenoch, Hamed Bouzzine, Jihad Darwiche, Pépito Matéo… mais aussi des habituées, comme Myriam Pellicane, Angelina Galvani ou Nathalie Thomas…
 
La nouvelle génération n’est pas oubliée. Parmi les invités, Matthieu Epp, Francine Vidal, Sabrina Chézeau…
 
Côté spectacle, la part belle sera faite à l’audace et à la poésie. Exemple avec le Café Ulysse, une création inspirée de L’Odyssée d’Homère en deux épisodes, ou encore avec Muriel Bloch et ses Contes de l’abracadabra, sur les liens entre le bien et le mal, et sur les mystères de la magie.  
 
 
 

> UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L'ORALITÉ

 

Les Arts du récit abritent un centre de ressources pour les associations, les établissements scolaires et toute collectivité intéressée par la promotion des arts de l’oralité.

 
À ce titre, ils mènent plusieurs projets. En cours, des minirésidences d’artistes au centre hospitalier spécialisé de Saint-Egrève et au centre psychothérapique Nord-Dauphiné de Bourgoin-Jallieu, qui devraient aboutir à un spectacle courant 2018-2019.
 
Les Arts du récit proposent aussi des formations aux assistantes maternelles, aux parents et aux grands-parents sur l’art de raconter des histoires aux enfants. Tout au long de l’année, ils interviennent aussi auprès des écoles et des médiathèques, au cœur des territoires, pour valoriser les arts du récit.
 
Contact : 04 76 51 21 82
Publié le : 
04 avril 2017