LE SPORT

APRÈS 60 ANS

Santé

Après 60 ans, une activité physique régulière permet de rester en forme très longtemps. L’Association sportive des toujours actifs vous aide à trouver l’activité la mieux adaptée à vos capacités.

Par Annick Berlioz

  • L’activité physique divise par deux le risque de contracter une maladie cardiovasculaire.

 

« L’activité physique est l’un des meilleurs remèdes anti-âge qui soient. Pour moi, c’est la randonnée deux fois par semaine », témoigne Michel Diserbo, 61 ans, médecin retraité, adhérent à l’Association sportive des toujours actifs (Asta). 
 
Cette association créée en 1972 par les professeurs Hugonot et Philibert, fondateurs du Centre pluridisciplinaire de gérontologie de Grenoble, propose pas moins de 23 activités adaptées aux seniors.
 
Randonnée, gymnastique, raquettes, ski de fond et même une chorale pour faire travailler le souffle et la voix ! « Nous avons 2 300 adhérents. Le plus jeune a 51 ans et le plus vieux, 98 ans. Notre objectif n’est pas l’effort pour l’effort, mais de permettre au plus grand nombre de lutter contre les effets du vieillissement », précise Alain Bonel, le président. 
 

 

> DES PRÉCAUTIONS AVANT DE SE LANCER

 

Après la soixantaine, l’exercice physique est toujours bénéfique pour la santé. En moyenne, il fait gagner trois à quatre années de vie dans de bonnes conditions.
 
« Il divise par deux le risque de contracter une maladie cardiovasculaire et d’un quart celui de développer un cancer du sein, de l’utérus, du côlon et de la prostate. Il renforce le capital musculaire et prévient l’ostéoporose, à l’origine de nombreuses fractures chez les seniors », rappelle le docteur Michel Guinot, médecin du sport au CHU de Grenoble.
 
Une activité physique régulière a aussi des effets positifs sur le cerveau. « Par exemple, elle prévient et ralentit l’évolution de la maladie d’Alzheimer. »
 
Mais avant de se lancer, mieux vaut consulter son médecin. Un test d’effort et un électrocardiogramme permettent de détecter les maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité chez les plus de 65 ans. « Dans ce cas, le sport peut être conseillé, à condition d’éviter les activités intenses, comme la course à pied ou les sports collectifs. » 
 
Autre recommandation, adapter sa pratique à sa pathologie. Ainsi, les personnes souffrant d’arthrose dans les hanches ou les genoux doivent privilégier les sports portés ou de glisse, comme le cyclisme, la natation et le ski de fond.   
 
Les clubs doivent aussi redoubler de vigilance pour éviter les accidents. « À l’Asta, les disciplines qui sollicitent les muscles et le squelette, comme la gymnastique et le yoga, sont encadrées par des enseignants spécialisés dans les personnes âgées. Pour le ski et la randonnée, ce sont des bénévoles formés par la fédération départementale de randonnée. »
 
À vos marques !

ZOOM

chartreuse-distillerie-maquette-iseremagcdr.jpg

Séance de qi qong à Grenoble, l’une des 23 activitées proposées par l’Asta

 

> LES SPORTS CONSEILLÉS APRÈES 60 ANS
 

  • La marche : améliore la capacité à l’effort. En hiver, peut être remplacée par les raquettes et le ski de fond. 
  • La marche nordique : se pratique avec deux bâtons permettant d’accentuer le mouvement des bras. Fait travailler les pectoraux, les épaules et les muscles fessiers. Renforce la masse musculaire, améliore la capacité cardiorespiratoire avec un moindre impact sur les genoux.
  • La natation : améliore les capacités cardiorespiratoires et musculaires.
  • La gymnastique : améliore la souplesse et le sens de l’équilibre
  • L’aquagym : dans l’eau, le corps pèse un dixième de son poids. Le travail musculaire est aussi plus intense et moins fatigant.
  • Le cyclotourisme : améliore les capacités cardiorespiratoires et musculaires.
  • Le yoga : tonifie les organes internes, assouplit les articulations et renforce les muscles. Améliore la respiration, développe l’équilibre et favorise la concentration.
  • Le tai-chi-chuan : outre ses effets positifs sur le cœur et sur les muscles, prévient les chutes en améliorant la coordination des mouvements.
  • Le qi gong : assouplit tout le corps. Améliore la concentration et la respiration.
  • Les autres sports doivent être adaptés aux capacités physiques et aux limitations liées à l’âge ou à la maladie.
 

REPÈRES

L'ASTA EN ISÈRE

L’Asta est présente dans l’agglomération grenobloise et dans une quinzaine de communes du département : Beaurepaire, Cour-et-Buis, Jarcieu, Pact, Primarette, Revel-Tourdan, Saint-Barthélemy-de-Beaurepaire, Claix, Crolles, Goncelin, Meylan, Pontcharra, Pont-de-Claix, Vif, Vizille et Vourey.

Contact : 04 76 46 50 68
 
 
Publié le : 
04 avril 2017