Territoires

La capitale du Vercors, pionnière en de nombreux domaines, conjugue avec harmonie tourisme et agriculture, cité scolaire et entreprises high tech. Sur fond de soleil, de montagne et de qualité de vie. 

Par Corine Lacrampe

Posée sur le magnifique plateau des Quatre Montagnes, entre 1050 et 2285 mètres d'altitude, au cœur du Parc naturel régional du Vercors, Villard-de-Lans (4100 habitants) est un bourg de montagne dynamique. Et cela ne date pas d'hier.

Une diligence pour monter sur le plateau

Dès la fin du XIXe siècle, Villard-de-Lans développe une station climatique autour des fameuses « cures d'air et de lait ». De cette époque datent les établissements de villégiature luxueux. Parmi ceux-ci, l'hôtel de Paris, fondé en 1894 par la famille Magdelen et toujours vivace sous la direction de Luc Magnin.

C'est la famille Huillier qui apporte dans l'escarcelle sa diligence tractée par des bœufs, puis des chevaux, qui monte les citadins sur le plateau. Avec l'arrivée du tramway, en 1920, les skieurs s'en donnent à cœur joie. Certains redescendent, ski au pied, jusqu'au centre de Grenoble ! Les commerçants s'associent pour financer la création de la station de ski de la Côte 2000 en 1950.

Une tradition d'innovation et d'accueil

Pour faire face aux aléas climatiques, Villard-de-Lans réagit très tôt : ouverture de la patinoire en 1975, installation d'enneigeurs dès 1982, création du centre aquatique en 1989 et du casino en 1996. Ainsi, les Villardiens ajoutent, au fil des générations, des cordes à leur arc.

Mais s'il est une spécificité locale enracinée et qui perdure, c'est bien celle de l'accueil des enfants. En 1960, Villard-de-Lans, son lait frais et son bon air alimentent 50 maisons d'enfants ! Le lycée climatique, inauguré en 1964, est devenu une cité scolaire moderne de plus de 1000 élèves, autour du sport-étude. Elle a été reconstruite en 2015, avec un nouveau gymnase cofinancé par la commune. La saga de la petite ville de montagne est loin d'être finie.

 

  • La boutique de vente de la coopérative fromagère (photo : C.Lacrampe
La boutique de vente de la coopérative fromagère (photo : C.Lacrampe)

L’ours et la villarde,
symboles de Villard-de-Lans

Des sculptures taillées dans d'immenses blocs de calcaire urgonien marquent les deux entrées de Villard-de-Lans. D'un côté, la famille ours, de l'autre, une magnifique vache de race villarde couchée avec son veau.

Le ton est donné. L'ours est le symbole de Villard-de-Lans, sa mascotte touristique et le nom de son équipe de hockey sur glace. La vache symbolise l'agriculture locale, dynamique autour de la production laitière et de la fabrication de l'AOP Bleu du Vercors-Sassenage. La boutique de vente directe de la coopérative fromagère ne désemplit pas !

 

Regards sur Villard-de-Lans

L'ancienne mairie de Villard-de-Lans, devenue aujourd'hui Maison du patrimoine. (photo: S. Charles)
L’ours et la vache villarde, symboles de Villard-de-Lans (photo : S. Charles)
Sports d’hiver, sports d’été, à Villard-de-Lans, les enfants sont rois (photo : S. Charles)
Villard-de-Lans, terre de champions sur neige et sur glace (photo : S. Charles)
Villard-de-Lans compte une quarantaine de hameaux et lieux-dits (photo : F. Pattou
Villard-de-Lans, capitale du Vercors (photo : F. Pattou)

Repères

  • 4100 habitants et un million de visiteurs par an.
  • 20 000 lits touristiques et 4000 propriétaires d'appartements.
  • 3e domaine skiable de l'Isère et le plus important du Vercors.
  • Plus de 100 000 visiteurs par an pour l'espace aquatique.
  • 450 000 journées-skieurs (alpins ou nordiques) par saison.
  • Plus de 100 commerces.
  • 4500 emplois sur la commune (à 40 % directement liés au tourisme).
  • 2 200 emplois saisonniers.
  • 15 agriculteurs (60 dans les années 1970)

Villard-de-Lans et le Département

Chantal Carlioz, maire de Villard-de-Lans (photo), et Christian Coigné sont les deux conseillers départementaux du canton de Fontaine-Vercors.

Parmi les grands dossiers de ce territoire : la création du rond-point de Fond noir (400 000 euros) pour sécuriser le carrefour le plus dangereux du plateau et la réhabilitation du Splendid.

Ce bâtiment historique, lié au climatisme, sera transformé en résidence de tourisme pour accueillir une clientèle à l'année : « Ce projet porté par un investisseur va donner un véritable coup de fouet à l'économie locale », affirme Chantal Carlioz.

Figures d'ici

Champion trentenaire made in Villard-de-Lans, Ludovic Guillot-Diat est l'un des dix meilleurs free-riders au monde. Il est également moniteur de ski et patron de la crêperie Le Cliff.
Francis Raimbert a installé sa start-up Atim à Villard-de-Lans, en 1997. Cette entreprise innovante, leader en transmission radio haute-performance, vient de doubler son chiffre d'affaires en deux ans.
Victor Huillier, 86 ans, est le patriarche d'une famille qui fut à l'origine des transports de voyageurs et des remontées mécaniques. Il préside la Société d’équipement de Villard-Corrençon (SELVC).

Terre de champions neige et glace

La station qui accueillit l'épreuve de luge lors des J.O de Grenoble en 1968 est réputée pour son enneigement, son soleil et ses sportifs de haut niveau : Robin Duvillard (ski nordique), Carole Montillet (ski alpin), Ludovic Guillot-Diat (boarder-cross, free-ride), les membres de l'équipe de hockey sur glace Les Ours, et ceux de l'équipe de ballet de danse sur glace.

Villard attire aussi bien les visiteurs venus à la journée de Grenoble (à seulement 30 km) et de toute la vallée de l'Isère que les touristes en villégiature, les apprentis sportifs, les champions... et les nouveaux habitants : 60 % des résidents sont installés depuis moins de dix ans.

Une attractivité encouragée par ce bourg moderne. Connecté, il permet le télétravail et attire des entreprises de pointe à haute valeur ajoutée qui font rayonner Villard dans le monde entier. Cerise sur le gâteau : le dimanche, tous les commerces sont ouverts !

En savoir plus :
www.villarddelans.com
www.vercors.fr

La recette du terroir

Velouté de courge et bleu du Vercors-Sassenage

Facile - 50 mn - 4 personnes

Le Bleu du Vercors-Sassenage se prête bien à la cuisine : en sauce avec une truite ou un filet de volaille, en cake, gratin, tarte, tourte, soufflé et autres recettes de terroir... Celle de ce velouté est simple, économique et délicieuse.

Ingrédients : un quartier de courge muscade, quatre tranches de bleu du Vercors-Sassenage, sel et poivre du moulin, noix de muscade râpée ou cumin en poudre, huile de noix.

Préparation : Couper la courge en cubes, couvrir d'eau salée, ajouter la noix de muscade ou le cumin, porter à ébullition. En fin de cuisson, ajouter le fromage en lamelles. Mixer et rectifier l'assaisonnement. Servir avec un filet d'huile de noix.

Variante exotique : remplacer la courge par des patates douces et l'huile de noix par du lait de coco.

Paul Faure, président de la coopérative Vercors Lait, devant le camion 4x4 de ramassage du lait sur le massif.

La Villarde, la vache du Vercors

Cette race rustique originaire du plateau des Quatre-montagnes vit en Vercors depuis le XVIIIe siècle. Traditionnellement utilisée pour les travaux des champs, elle fut reléguée à l'étable par la mécanisation. La race, officialisée en 1875, avait même été rayée du catalogue des races bovines en 1946. Au milieu des années 1970, le cheptel se réduisait à quelques dizaines de spécimens, lorsque des éleveurs décidèrent de sauver cette grande vache massive et solide, de couleur blonde, bien adaptée à la montagne.

Depuis, l'Association pour la relance et la réhabilitation de la race bovine Villard-de-Lans œuvre à sa promotion. Pour Paul Faure, président de la coopérative Vercors Lait : « C'est une brave vache, docile et fidèle qui a sa place au milieu de nos troupeaux de Montbéliardes. » A partir de 1991, la Villarde réapparait au Concours général agricole de Paris. En 1998, lors de l'obtention de l'AOC pour Bleu du Vercors Sassenage, c'est l'une des trois races laitières autorisées pour sa fabrication. Mais elle reste aristocrate sur l'alpage.

Il y a 400 Villardes en Vercors réparties dans 88 exploitations. Depuis 2014, la Villarde a même un timbre poste à son effigie dans la collection Les vaches de nos régions.

En Vercors, on dénombre 400 Villardes réparties dans 88 exploitations.
La Villarde à l'alpage dans le Parc régional du Vercors
Travaux des champs, autrefois, près de Lans-en-Vercors.
Publié le : 
02 février 2016